Production de films, téléfilms et documentaires TV

Une co-production France 2 / Grand Large Productions / Borromee Production / 1997

Présentation

Meurtres sans risque

Un film de Christiane SPIERO

Scénario et dialogues de Christiane CELLIER et Christiane SPIERO


Avec Jean-François BALMER, Marcel MARECHAL, Ludivine SAGNIER…


Une coproduction FRANCE 2 / GRAND LARGE PRODUCTIONS / BORROMEE PRODUCTION / 1997

Première diffusion France 2 : mercredi 8 avril 1998

 

Résumé

 

Après avoir fêté les noces d’or de ses parents, Marcel GALLAIS s’apprête à reprendre la route vers Houlgate. Au même moment, trois jeunes marins, Arnaud, Jean-Mi et Carlos montent dans leur voiture pour rejoindre leur caserne.

 

Marcel GALLAIS aime conduire des voitures puissantes, c’est pour lui un plaisir sensuel. Mais une voiture trop rapide, une route qui glisse... et c’est l’accident. La voiture des marins se retrouve propulsée contre un arbre. Bientôt, elle n’est plus qu’une boule de feu.

Marcel GALLAIS est indemne mais les trois marins mourront des suites de leurs atroces brûlures.

 

Trois jeunes victimes ? Ce serait sans compter Monsieur et Madame DANTOIS, et le jeune Stéphane, la famille d’Arnaud, NATHALIE, la fiancée de Jean-Mi, et Monsieur et Madame PEREIRA et leurs trois enfants, la famille de Carlos.

Trois familles, trois attitudes :

Monsieur DANTOIS se bat pour débusquer les failles du procès-verbal, tandis que sa femme nie la mort de son fils.

NATHALIE ne veut plus vivre dans les traces de son passé et déménage.

La famille PEREIRA accepte la volonté de Dieu et vit dans la mémoire de Carlos.

Quant à Marcel GALLAIS, le responsable de l’accident ? Dans un premier temps, son retrait de permis de conduire et les articles dans la presse canalisent toute son acrimonie.

 

L’avocat promet aux parents des victimes un procès retentissant, mais le verdict sera très décevant : cinquante mille francs de « pretium doloris » par victime.

Nathalie ne touchera que les frais d’obsèques car les concubins n’ont droit à rien.

Marcel GALLAIS, lui, est condamné à une suspension de permis de dix-huit mois, une amende de trois mille francs et un an de prison avec sursis. C’est à dire rien. Telle est la loi française, ou plutôt sa jurisprudence.

 

A partir de ce moment, Jean DANTOIS, le père d’Arnaud, n’a qu’une idée en tête : se venger. Il s’arme pour tuer GALLAIS.

NATHALIE, elle, préfère se battre pour faire changer les mentalités, et crée une association.

La famille PEREIRA, anéantie par l’injustice et l’incompréhension, s’enferme à tout jamais dans son malheur.

Chez Marcel GALLAIS, l’acrimonie a fait place à la violence, contre les médias, contre la société, contre sa fille, Virginie, qui le juge. C’est pourtant lors d’un affrontement avec celle-ci qu’il trouvera au fond de lui honte et remords. Comment se laver de cette culpabilité ?

 

Jean DANTOIS n’ira pas au bout de sa vengeance. Ce sont deux victimes qui se retrouveront face à face, meurtries à jamais.

 

GRAND LARGE PRODUCTIONS - société de production indépendante
Production de films, téléfilms et documentaires TV